Estuaire de Nantes à Saint-Nazaire à vélo
Échappées autour de Nantes

Le parcours Estuaire est le mariage entre le paysage, l’art et un fleuve. Cette collection permanente se découvre à vélo mais aussi à pied, en voiture et en bateau. Derrière des signatures prestigieuses se cachent des œuvres en osmose complète avec le territoire. Au total, ce sont 33 œuvres réparties sur 23 sites.

Rive sud > 70,55 km

Plein sud !

Pour rejoindre Saint-Nazaire, Le Voyage permanent à vélo invite à flirter constamment avec la rive sud de la Loire. Au départ de Nantes, cet itinéraire roule immédiatement dans un décor de carte postale avec la traversée de Trentemoult, ancien village de pêcheur à
la fois si loin et si proche de l’effervescence de la ville. Même s’il est difficile de s’échapper de Trentemoult, rejoindre Saint-Nazaire par la rive sud est synonyme d’un panorama se transformant au fil des kilomètres. À la fois sauvage, industriel et toujours au contact de la nature, le fleuve indique le chemin à suivre pour rejoindre l’océan et un environnement plus balnéaire.

Nantes > Paimbœuf
> 49,75 km

En quelques kilomètres, la diversité des paysages croisés fait déjà tourner les têtes.

On laisse Nantes dans sa roue arrière en enjambant la Loire par le pont des Trois-Continents. Et à droite toute, direction Trentemoult où la seule consigne valable pour se laisser surprendre par l’ancien port de pêcheurs, aujourd’hui « hot spot » touristique et coloré, est de volontairement se perdre dans les dédales des ruelles bordées de maisons colorées. Même si l’Atlantique est encore loin, on suit la direction Saint-Brevin pour rouler en toute sécurité vers Bouguenais en longeant l’impressionnant port maritime de Nantes-Saint-Nazaire. Cette véloroute se faufile dans la prairie classée Natura 2000 pour aller frapper à la porte du village trop méconnu de Port- Lavigne. En quelques kilomètres, la diversité des paysages croisés fait déjà tourner les têtes. Et cette ivresse se prolonge avec le canal de la Martinière, duquel on s’échappe au Quai Vert à Frossay pour s’offrir un point de vue étonnant sur la Villa Cheminée de Tatzu Nishi posée sur l’autre rive. Il est temps de revenir sur nos pas pour ensuite filer vers Paimbœuf, ancien avant-port de Nantes, ayant les pieds solidement ancrés dans l’estuaire.

 

Manger à Rezé / Trentemoult
La Civelle
T. 02 40 75 46 60

La Guinguette
T. 02 40 75 88 96
Avec le Pass Nantes : une boisson offerte, d’octobre à mars.



Paimbœuf > Saint-Nazaire
> 20,80 km

À Corsept, une fois le cimetière passé, on prend immédiatement la première à droite. C’est indiqué, mais on ne sait jamais…

La suite de cette étape est un zoom avant permanent sur le pont XXL de Saint-Nazaire.

Pour le traverser, plusieurs solutions sont possibles. En juillet et en août, le département de Loire-Atlantique met en place une navette gratuite accessible sans réservation. Les tandems et vélocargos ne sont pas pris en charge. Hors saison, le bus n°317 relie la gare routière de Saint-Brevin à la gare de Saint-Nazaire. Il faut réserver la veille au 02 40 21 50 87 tout en pensant à bien regarder les horaires.

Désormais, c’est la renversante Saint-Nazaire qui se révèle. Et comme pour chaque grande ville, rien de mieux que de se laisser surprendre en roulant tranquillement et en laissant l’imprévu, l’aléatoire ouvrir la voie.



Rive nord > 83,80 km

Nord massif
Naturellement, on rejoint Saint-Nazaire à vélo par le sud. Pour autant, avec Le Voyage permanent à vélo, la science des rives est étonnante et une invitation à découvrir un itinéraire à la fois peu connu et parfaitement indiqué. Ici, l’aventure à vélo est balisée pour le plus grand plaisir. Sans aucune difficulté cyclable, cette étape enchaîne les pôles d’attraction à ciel ouvert de la ligne de départ à Nantes — le Belvédère de l’Hermitage de Tadashi Kawamata — jusqu’à la ligne d’arrivée à Saint-Nazaire — Le Pied, le Pull et le Système digestif de Dewar et Gicquel — tout en prenant longuement de la hauteur à mi-parcours depuis L’Observatoire de Tadashi Kawamata à Lavau- sur-Loire. Ici, le nord ne se perd pas mais transforme le fond de scène de cette étape à chaque coup de pédales ou presque.

 

Nantes > Couëron
> 15,80 km

Ici, le dimanche, ça fait le marché, du vélo de course, du tandem. Ça se promène. Ça flâne.
À l’heure du top départ, au pied de la Butte Sainte-Anne et à l’ombre du Belvédère de l’Hermitage, c’est déjà l’occasion de mettre pied à terre et de s’aventurer quelques instants au cœur du Jardin extraordinaire. Voilà, on remonte en selle. Et on recommence. Top départ. Quelques centaines de mètres après le parc, au rond-point, on vire à gauche, où l’on suit le balisage Indre et on pédale entre la voie ferrée et le fleuve. Le Nantes industriel et en reconstruction permanente s’efface doucement que déjà Basse-Indre donne une autre couleur au parcours. Ici, le dimanche, ça fait le marché. Ça fait du vélo de course. Ça fait du tandem. Ça se promène. Ça flâne. Même pas le temps de dire ouf que la Tour à Plomb et La Maison dans la Loire de Jean-Luc Courcoult ouvrent la porte de Couëron.

 

À voir sur le parcours
NANTES
Musée Jules Verne
Paysage devant Œuvre de Delphine Coindet, parc des Oblates.
Le Belvédère de l’Hermitage Œuvre de Tadashi Kawamata.

BASSE-INDRE
Marché du dimanche matin : Sur la place Jean Bordais, productions locales et saveurs du monde. L’occasion d’une promenade sur la berge, d’un pique-nique improvisé.

COUËRON
La Maison dans la Loire Œuvre de Jean-Luc Courcoult
La tour à plomb : Bâtiment du XIXe siècle, l’usine servait à fabriquer des plombs de chasse jusqu’en 1988.

Manger
NANTES, Bas-Chantenay
Little Atlantique Brewery Brasserie artisanale.
Avec le Pass Nantes : une boisson offerte, d’octobre à mars.

COUËRON
Le François 2
T. 02 40 38 32 32

Le Paradis
T. 02 40 43 28 81



Couëron > Lavau-sur-Loire
>37,80 km

De toute façon, personne n’est là pour endosser le maillot jaune. Les routes sont taillées XS et tout le monde se salue.

Couëron, avec son vélodrome toujours en activité, c’est le paradis des cyclistes. Le Paradis, c’est aussi le nom d’un café invitant à passer de l’autre côté de la rive. Mais aujourd’hui, on reste au nord. En effet, au bout de la rue Jean-Jacques Audubon, on laisse La Vélodyssée sur notre gauche pour suivre la direction Saint-Nazaire/Saint-Étienne-de- Montluc qui est très bien indiquée. En entrant dans les marais Audubon, du nom du célèbre peintre naturaliste dont l’enfance est indissociable de Couëron, on découvre que le tandem faune et flore tourne à plein régime. On remarque aussi ici que le vélo se conjugue en mode slow.
De toute façon, personne n’est là pour endosser le maillot jaune. Les routes sont taillées XS et tout le monde se salue. Au loin, la Centrale de Cordemais commence à nous faire de l’œil. Et au port de plaisance de Cordemais, installé au pied du mastodonte, on vire à gauche pour voir de très très près la Villa Cheminée de Tatzu Nishi. En reprenant la route, on fait une pause au Relais de Bouée qui fait tout ou presque : bar, café, alimentation, presse… Lavau-sur-Loire est désormais au bout du guidon et du terrain de foot planté à droite. Le match avec la nature ne fait que commencer. Et personne n’est prêt à ce qu’il va découvrir…

 

À voir sur le parcours
COUËRON
Marais Audubon : Plus de 230 espèces d’oiseaux et près de 700 espèces de plantes. Circuit pédestre « les routes du marais » — 4,7 km (balade conseillée au printemps/été).

Les Sémaphores Œuvre de Vincent Mauger.

CORDEMAIS
Villa Cheminée Œuvre de Tatzu Nishi. Réservez votre nuit !
Terre d’estuaire. Un lieu unique pour se ressourcer, apprendre, s’émerveiller. T. 02 85 67 04 80 Avec le Pass Nantes : gratuit.
Centrale thermique : L’univers de la production d’électricité se dévoile dans l’espace d’information de la centrale. T. 02 40 44 30 44



Lavau-sur-Loire > Saint-Nazaire
>20,80 km

Lavau-sur-Loire, deux minutes d’arrêt. N’importe quoi !

À Lavau-sur-Loire, on prend son temps. Déjà, on se frotte bien fort les yeux. On ne se trompe pas : La Maison dans la Loire de Jean-Louis Courcoult est bien l’exacte réplique de La Maison du Port qui nous fait face ! Le temps de reprendre nos esprits, on s’avance sur la pointe des pneus vers L’Observatoire de Tadashi Kawamata où le fleuve se révèle comme on ne l’a jamais vu : sauvage et puissant. En fermant doucement cette parenthèse verte, on reprend une route qui offre désormais un nouveau panorama. Donges, Montoir-de-Bretagne et Saint-Nazaire est le tiercé dans l’ordre industriel et maritime qui conduit tranquillement à l’Atlantique.



Infos pratiques

Manger à Saint-Nazaire
La plage

Le bar iodé

Le skipper

Louer à Saint-Nazaire
VélYcéo
Disponible en location courte durée à partir de 10€ la demi-journée.
Un service proposé par la STRAN.

Réparer à Saint-Nazaire

Raconte-moi un vélo
Boutique-atelier qui ne fait pas de blabla. Ici, tout est dédié à la culture vélo.
13, avenue de la République 06 12 05 97 43

Sur le dos des mouettes
Un artisan réparateur de cycles à la philosophie imparable : « un vélo qui roule, vaut mieux qu’un vélo qui rouille ». Diagnostic, entretien, réparation…
8, place des Martyrs de la Résistance 06 61 55 04 18

City Bike
Vente, location et réparation de vélos.
55, rue des Halles 02 49 52 42 31

Manger à Lavau-sur-loire
La Maison du Port (bar/crêperie)
Difficile d’imaginer Lavau-sur-Loire comme un port prospère, il y a un siècle. Et pourtant des indices rappellent ce passé…
T. 02 40 34 61 73

À faire

Détails des parcours sur France Vélo Tourisme

Aller sur le site

Le Voyage permanent à vélo

Les atouts de la destination : parcours, infos pratiques, idées balades…