Parcours Estuaire
Saint-Nazaire
Le pied, le pull-over et le système digestif
Daniel Dewar et Grégory Gicquel

Autodidactes dans la plupart des techniques qu’ils décortiquent, Daniel Dewar et Grégory Gicquel pratiquent la sculpture sans se soumettre aux règles traditionnelles.

Entre les pinces de crabe, à proximité de la capitainerie, sur une plage jalonnée de pins parasols qui plonge dans le bassin de l’avant-port de Saint-Nazaire, l’œuvre se compose de trois sculptures représentant respectivement un pied, un pull-over et un système digestif. Campées dans le sable et les rochers, les gigantesques figures, constituées de larges blocs de béton, s’élèvent jusqu’à près de sept mètres de haut. Tels des fragments de corps, d’architecture ou de monuments portuaires, elles dressent à l’échelle du paysage le portrait d’une civilisation moderne soumise à l’érosion et à la colonisation des éléments.

Le pied, le pull-over et le système digestif, Daniel Dewar et Grégory Gicquel
Le pied, le pull-over et le système digestif, Daniel Dewar et Grégory Gicquel
Le pied, le pull-over et le système digestif, Daniel Dewar et Grégory Gicquel

UNE ŒUVRE RÉALISÉE AVEC LE SOUTIEN DE : VILLE DE SAINT-NAZAIRE, SAINT-NAZAIRE AGGLOMÉRATION, L’ÉTAT (DRAC PAYS DE LA LOIRE) DANS LE CADRE DU DISPOSITIF DE LA COMMANDE PUBLIQUE DU MINISTÈRE DE LA CULTURE, LE DÉPARTEMENT DE LOIRE-ATLANTIQUE, LE VOYAGE À NANTES. CETTE OPÉRATION EST COFINANCÉE PAR L’UNION EUROPÉENNE. L’EUROPE S’ENGAGE SUR LE BASSIN DE LA LOIRE AVEC LE FONDS EUROPÉEN DE DÉVELOPPEMENT RÉGIONAL.

Daniel Dewar et Grégory Gicquel
Découvrir