Art contemporain
Passage Sainte-Croix
Le temps du sacré
Pascal Convert

Au Passage Sainte-Croix l’exposition Le temps du sacré réunit une sélection d’œuvres de Pascal Convert illustrant son rapport au temps et à la mémoire sous le prisme du sacré, notion qu’il déconstruit en donnant une lecture à la fois intime et engagée.

En écho au projet Miroirs des temps, un film documentaire et des plâtres permettent de découvrir la préparation de l’œuvre pour le cimetière Miséricorde : les modelages, la réalisation des contre-moules, des moules réfractaires, la liquéfaction du verre, la cuisson, l’attente, le refroidissement, le démoulage, le polissage mais aussi le travail de repérage au cimetière, jusqu’à l’installation des œuvres et leurs découvertes par le public.

L’exposition se consacre également à une sélection d’œuvres, films, empreintes et tirages contacts photographiques platine palladium issus d’une série réalisée en Arménie autour de la disparition des khatchkars, pierres dressées couvertes de croix gravées détruites par les autorités azerbaïdjanaises. Dans le patio, un ensemble de deux parallélépipèdes évoque les entrelacs des khatchkars, les enclos en fer forgé qui entourent les tombes anciennes du cimetière Miséricorde ou encore des berceaux de facture ancienne. Enfin, trois cloches monumentales en cire évoquent un objet de rassemblement, de structuration, un symbole du commun, cher à cet artiste qui fait œuvre de lien en travaillant dans chacune de ses œuvres contre l’oubli.

Sans titre, Pascal Convert, Musée Kouskovo, Moscou. 1994. Collection Frac des Pays de la Loire. Commissaire Jean-François Taddéi. 1 élément sur 3

Remerciements au FRAC Nouvelle-Aquitaine et au FRAC des Pays de la Loire.

Miroir des temps

Sur l’invitation du Voyage à Nantes, Pascal Convert a conçu une œuvre pérenne qui s’insère dans les allées du cimetière Miséricorde, au milieu des tombes ayant subies le passage du temps, processus à ce jour inédit au sein d’un cimetière public.

Ça m’intéresse

Passage Sainte-Croix

En savoir plus