Patrimoine, Restaurant
La Cigale
Brasserie art nouveau

Monument Historique, emblème de la culture nantaise, La Cigale est autant une gourmandise pour les yeux que pour le palais.

C’est en 1895 qu’est inaugurée La Cigale, œuvre de l’architecte céramiste Émile Libaudière. Si ce lieu de rencontre des personnalités du monde des arts et du spectacle est aujourd’hui classé Monument Historique, ce n’est pas uniquement pour ses huiles : faïences, miroirs et sculptures plantent un décor très envié aux Nantais.

Mais côté célébrités, d’André Breton à Jacques Prévert, les surréalistes en font leur point de chute nantais. Jacques Demy, quant à lui, y tourne Lola avec Anouk Aimé en 1961. En 1983, Jean-Jacques Grand-Jouan y filme Debout les crabes, la mer monte. Et en 1991, Agnès Varda y revient avec Jacquot de Nantes. Aujourd’hui, elle demeure la brasserie de toutes les rencontres.

Côté table, on se régale. Huîtres, effilochée d’aile de raie d’Erquy beurre d’Espelette, tartare de bœuf tranché au couteau… les cartes se déclinent du petit déjeuner au dîner, du brunch à la pause sucrée. Côté boisson, on accompagne nos mets ; jus d’orange frais pressé, cocktails ou vins des meilleurs vignerons de la Loire ou de France, chacun choisira selon son palais.

Brasserie, café, salon de thé, à la Cigale nous pouvons facilement y passer toute une journée, les yeux rivés sur le cadre majestueux ou sur les passants que l’on appelle « les Nantais » !