ARCHIVE
Édition 2017
L’Atelier
Mon Nom est personne
ALEXANDRE PÉRIGOT

Les anonymes des réserves du musée d’Arts de Nantes

Ouvert à toutes les disciplines – vidéo, installation, photographie, musique, danse –, Alexandre Périgot travaille à débusquer les signes de la spectacularisation de notre société en dévoilant « l’arrière du décor ». Face à l’illusion d’une culture globale, Alexandre Périgot infiltre le réseau saturé des images du spectacle, de l’art et de la communication pour en dévoiler le leurre. Révélant et déjouant les mécanismes de starisation, cherchant à brouiller les codes de la représentation, il bouscule les statuts établis de l’image et de l’artiste.

Les anonymes… Tous les musées ont une part d’inconnus dans leurs collections (le Musée d’arts de Nantes en recense plus de cent quarante). Ces œuvres, dont les signatures sont illisibles ou qui ne sont pas signées, autorisent à nous raconter plusieurs scénarios.

Mon nom est personne est ainsi l’occasion de montrer exclusivement et sans distinction un ensemble d’œuvres anonymes, du 17e au 20e siècle. Un accrochage sans cartel où le spectateur se retrouve seul devant l’œuvre sans auteur.

Un film sonore met en scène les interprétations de plusieurs partitions musicales anonymes par Marie-Pierre Brébant au clavecin et Xavier Boussiron à la guitare électrique. Ce film montre le défrichage, le tâtonnement, le travail de recherche qu’effectuent les musiciens lorsqu’ils prennent possession de partitions, d’autant plus lorsqu’elles sont anonymes.