MENU
RETOUR
Le Voyage à Nantes
Nantes.Tourisme
Estuaire
Les Tables de Nantes
Les Machines de l’île
Château des ducs de Bretagne
Mémorial de l’abolition de l’esclavage

HAB GALERIE
IF ONLY THE SEA COULD SLEEP
Claire Tabouret, avec Aska Matsumiya et Alex Somers (composition sonore)

Chaque exposition de Claire Tabouret est comme le nouveau chapitre d’une histoire mise en peinture. Los Angeles, ville entre montagne, désert et mer dans laquelle elle vit depuis quelques années, est devenue son ailleurs.

Imaginant qu’il faille traverser les mers pour rejoindre Nantes, Claire Tabouret est allée chercher sur la côte californienne, dans le port de San Pedro, des voiles de navire qui deviennent le support de sa peinture. Découpées, tendues et recousues, ces nouvelles gigantesques toiles accueillent en leur surface l’ombre de silhouettes humaines.

Suspendues dans l’espace, les voiles sont laissées libres de bouger au gré des courants d’air et du passage du visiteur qui les traverse. Tâchées et usées par leurs différents voyages, elles sont tannées comme le serait un cuir. Beiges, écrus, jaunâtres, elles sont autant de peaux tatouées par les collages et la peinture de l’artiste.

Les silhouettes, féminines et masculines, marchent vers l’horizon, tournent le dos, se tiennent la main, s’embrassent, s’enlacent... Sans jamais aucune représentation d’arrière plan, ces corps flottent dans un monde non identifié.

Claire Tabouret est née en 1981 à Pertuis (France). Elle vit et travaille à Los Angeles. Elle est représentée par la galerie Almine Rech et la galerie Perrotin.

Parfois, de ces grandes toiles sans châssis émergent des silhouettes en volume, sculptures en plâtre peint. En contraste aux tons ténus des voiles peintes, les couleurs acides des monotypes accrochés au mur représentent les mêmes personnages. Ces encres sur papier figurent, dans une composition dynamique faite de superposition des motifs, des corps qui s’animent, s’agitent, se débattent. S’inspirant de If only the sea could sleep : love poems, recueil du poète syrien Adonis auquel elle rend hommage, Claire Tabouret prend pour métaphore les mouvements incessants de la mer pour traduire la houle des sentiments d’une rencontre amoureuse.

C’est ainsi qu’elle invite les musiciens Aska Mitsumiya et Alex Somers pour une composition sonore originale évoquant la lente quiétude de l’océan qui parfois se transforme en déferlante envahissant tout l’espace.

Vertigineux poème pictural, l’exposition pourrait bien se transformer en love song inédite !

Claire Tabouret est née en 1981 à Pertuis (France). Elle vit et travaille à Los Angeles. Elle est représentée par la galerie Almine Rech et la galerie Perrotin.


Sur la façade du Hangar à bananes, une œuvre de Felice Varini réalisée lors de l’exposition Suite d’éclats en 2013 ; à proximité, Les Anneaux de Daniel Buren, La Cantine du Voyage et le playground La Colline signé Appelle-moi Papa.
Visites Flash (gratuit) 7J/7 à 10h, 11h, 15h, 16h, 17h, 18h.
Librairie-boutique de la Hab Galerie : aux heures de l’exposition.
Catalogue d'exposition à paraître aux Édition 303 courant juillet.


© Martin Argyroglo


TARIFS
Accès libre
ACCÈS
HAB Galerie
21 Quai des Antilles
44200 Nantes




Partager cette page
Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter Partagez sur Google+ Partagez par mail

Retour haut de page