MENU
RETOUR
Le Voyage à Nantes
Nantes.Tourisme
Estuaire
Les Tables de Nantes
Les Machines de l’île
Château des ducs de Bretagne
Mémorial de l’abolition de l’esclavage

Lignes de tramway 1 et 3
Autoscopia 352 - Palinospia 371
Benoît-Marie Moriceau

Le Voyage à Nantes et la Semitan se sont associés pour inviter l'artiste Benoît-Marie Moriceau à intervenir sur deux tramways proposant ainsi des conditions singulières d’expérience de l’art dans l’espace public. 

Les interventions de Benoît-Marie Moriceau génèrent des perturbations ou des dérèglements perceptifs qui oscillent continuellement entre l'infime et le spectaculaire. Par une succession de gestes, de dérèglements ou de leurres à même de rendre tangible le rapport entre l'art et la réalité, il aborde des sites ou des situations dans leur spécificité. Les rapports de proportions ou les différents points de vue mettent en jeu l’expérience physique de l’œuvre ainsi que ses possibles lectures et interprétations. Pensées à l'échelle de l’architecture ou du paysage, ses installations procèdent par effacement, redoublement ou révélation de l’histoire du site, de son contexte ou de ses usages.

En abordant le tramway comme une image en mouvement, Benoît-Marie Moriceau génère un glitch, c’est-à-dire une distorsion visuelle qui tranche avec l’environnement urbain et la matérialité même du véhicule. À partir de la prise de vue d’une rame vide et statique, il génère des aberrations chromatiques et des répétitions aléatoires en désaxant les couleurs. Au-delà de proposer une image altérée du tramway sur lui-même, il le fait basculer dans un autre espace-temps en intégrant des images fantômes d’un ancien tramway, le « Péril Jaune », en circulation à Nantes entre 1913 et 1958.

Clin d’œil à l’univers de science-fiction de l’écrivain américain Philip K.Dick et au concept paradoxal du chat de Shrödinger, Benoît-Marie Moriceau suggère un glissement temporel en faisant apparaître une autre réalité de ce tramway contemporain. Alors que notre rapport au réel est aujourd’hui fortement influencé par l’image et les nouvelles technologies, à distance de toute entreprise de communication visuelle, Benoît-Marie Moriceau fait basculer ce moyen de transport familier dans une situation d’étrangeté. Par cette expérience optique, il nous détourne notre parcours ordinaire et nous invite à reconsidérer notre environnement quotidien.


Benoît-Marie Moriceau est né en 1980 à Poitiers.
Il vit et travaille à Campbon et Paris.

Œuvres produites par la Semitan dans le cadre du Voyage à Nantes


© Benoît-Marie Moriceau / ADAGP 2019, photo André Morin


HORAIRES
Visibles jusqu’au 6 octobre 2019.




Partager cette page
Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter Partagez sur Google+ Partagez par mail

Retour haut de page