ARCHIVE
Édition 2016
Place du Bouffay
Temps étrangers
Julien Berthier

Si l’intervention d’artistes sur cette place est devenue un incontournable rendez-vous, l’exercice cette année n’est pas des plus confortables, car la place est prise dans un grand plan de travaux du tramway. Le Voyage ne détourne pas pour autant sa ligne : les travaux font partie de la ville, et Julien Berthier s’en empare !

Julien Berthier brouille les pistes : il prolonge la palissade de la zone de chantier, y installe une immense grue et pose au sol plusieurs containers empilés. C’est en levant le regard que l’on découvre un gigantesque mobile. Formes simples et arrondies, couleurs primaires, légers mouvements de balanciers et équilibre précaire rappellent les Mobiles d’Alexander Calder. Pourtant, celui-ci emprunte ses éléments au chantier et  rend douteuse et absurde la situation :  les ouvriers du chantier auraient-ils, durant un temps perdu, bricolé cette sculpture aux proportions titanesques ? Le titre – Temps étrangers – renvoie ainsi aux aléas imprévisibles qui interrompent parfois la chaîne du travail : dans le vocabulaire industriel, l’expression désigne ces instants flottants en marge de toute logique de productivité.

Julien Berthier a pris pour habitude de confronter à l’espace public des objets qu’il construit et dont l’apparence est hyperréaliste. Empruntant leur forme  aux vocabulaires technologique, industriel ou urbain, ces objets plausibles n’en sont pas moins fictionnels.