Édition 2020, Œuvre permanente
POTAGER DE LA CANTINE DU VOYAGE
Invendus – Bottes
Lilian Bourgeat

Au cœur de l’îlot nourricier qu’est le Potager de la Cantine, Lilian Bourgeat projette la vision drôle et allégorique du maraîcher qui y aurait laissé un de ses outils de travail après sa journée de labeur : une paire de bottes en plastique. Sujets du quotidien et confrontation à des situations singulières forment le cœur du travail de cet artiste. Ses objets hyperréalistes mais plus grands que nature se situent à la limite entre fonctionnalité possible et démesure. Injectant du trouble dans notre appréhension de la réalité, ils perturbent le cours normal des choses.

Il crée ainsi en 2013 Mètre à ruban, œuvre pérenne de la collection Estuaire Nantes <> Saint-Nazaire réalisée dans la cour du siège d’Aethica à Nantes, dont le métier est justement de construire des projets immobiliers. Outil indispensable à l’architecte, l’urbaniste, l’ouvrier et bien d’autres corps de métier, le mètre à ruban l’est aussi pour Lilian Bourgeat. Copie exacte mais gigantesque du mètre à ruban que l’artiste transporte partout avec lui, l’œuvre apparaît comme un monument dédié à la simplicité d’un outil, banal s’il en est, mais nécessaire à toute construction issue de notre imagination.

En faisant basculer le réel dans une zone où les repères sont brouillés, Lilian Bourgeat fausse la perception non seulement des objets eux-mêmes, mais de l’espace dans lequel ils s’insèrent. Il interroge ainsi le lien de l’art au monde, à la représentation et à la perception, il injecte du trouble dans notre appréhension de la réalité et perturbe le cours normal des choses. Par la problématique de l’agrandissement de l’objet, Lilian Bourgeat vise la déstabilisation des repères plus encore que l’enchantement du monde.

Durablement installé dans le Potager de la cantine, cet exemplaire inédit réalisé pour Nantes de deux pieds gauches dépréciés, de trois mètres de haut et de pointure 2000, au destin inévitable d’«invendus », semble avoir été déposé là par un géant vert, invitant le visiteur à construire une nouvelle narration d’un conte contemporain.

INVENDUS BOTTES, 2020, LILIAN BOURGEAT