MENU
RETOUR
Le Voyage à Nantes
Nantes.Tourisme
Estuaire
Les Tables de Nantes
Les Machines de l’île
Château des ducs de Bretagne
Mémorial de l’abolition de l’esclavage

Passage Bouchaud
Jungle Intérieure
Evor
Jardin suspendu

Evor arrive à Nantes en même temps qu’il entre à l’École des beaux-arts en 1994. Depuis son installation dans un immeuble non loin de la place du Bouffay, sa passion dévorante pour les plantes l’a amené à créer, dans la cour minuscule d’un passage privé, un jardin suspendu, petite merveille végétale dont il prend soin quotidiennement.

Le principe du jardin est qu’il
 mêle des plantes de tous horizons
– plantes continentales, exotiques, méditerranéennes, sauvages, hybrides, “mauvaises herbes”, graminées, arbres, buissons, lianes... – dans un joyeux mélange non restrictif. Seul l’espace disponible limite son expansion.
 C’est un jardin métis, dans la lignée des jardins nantais auxquels les marins apportèrent les premiers palmiers
et camélias... Tel un mini jardin d’acclimatation dont les plantes, toutes en pots, déterminent le dessin et orientent le déplacement au fur 
et à mesure qu’elles croissent.


Créé à l’occasion du Voyage à Nantes 2018, Jungle intérieur s’épanouit encore un peu plus et prolifère dans l’espace en se prolongeant sur le toit-terrasse.

Les plus curieux peuvent désormais se hisser à quelques mètres du sol, via un escalier en bois conçu pour l’occasion, pour découvrir un point de vue inédit sur cette bulle verte dominée par le beffroi de l’église Sainte-Croix.



En collaboration avec les Services des Espaces Verts et de l'Environnement de la Ville de Nantes
Remerciements aux propriétaires des 13 et 7 rue de la Marne


© Martin Argyroglo / LVAN


HORAIRES
Ouvert du 04/05/2019 au 03/11/2019
Accessible à partir du 4 mai
Fermeture le dimanche jusqu’au 6 juillet
Ouvert tous les jours pendant Le Voyage à Nantes du 6 juillet au 1er septembre
TARIFS
Accès libre
ACCÈS
Passage Bouchaud
44000 Nantes
Tramway Ligne 1 : arrêt Bouffay
Accessibilité

Point de vue accessible via un escalier d’une quarantaine de marches.




Partager cette page
Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter Partagez sur Google+ Partagez par mail

Retour haut de page