Exposition
Muséum de Nantes
L’île inventée
Un territoire narratif à explorer

À la manière des voyages fantastiques de Jules Verne, l’ambition de cette exposition est de mêler réel et imaginaire, problématique et expression artistique.
C’est donc une fiction, un vaste territoire narratif, un récit immersif, uchronique et utopique, dans lequel auteurs et artistes convient les publics à vagabonder, se perdre et découvrir.

Sur une superficie équivalente à 10 fois celle de l’île de Nantes, un paysage fait de montagnes escarpées et de jungle impénétrable abrite un incroyable site de fouille archéologique.

L’exposition rassemble les traces d’espèces inconnues, de bulles sonores et d’artéfacts ramenés par les deux premières expéditions scientifiques sur ce territoire nommé L’île inventée.

Les premières fouilles lèvent le voile sur l’une des sociétés utopiques les plus avant-gardistes du XIXème siècle, une communauté étrangement symbiotique d’humains et de plantes, alimentée par l’énergie des émotions. Pendant plus de cent ans, loin des bruits du monde, cette société originale entièrement basée sur le conte s’est développée avant de s’évanouir quelque part au tournant des années 1960 dans des circonstances nébuleuses. Elle n’a été redécouverte que récemment par Flavie Ruse et Louis-Émile Grenier, deux explorateurs nantais férus de para-archéologie.

Les rendez-vous au Muséum

Ça m’intéresse

L'Île inventee, Museum Nantes

Laboratoires d’hybridations

L’exposition à la Médiathèque Jacques Demy

Une deuxième partie de l’exposition propose une installation numérique immersive, imaginée par l’artiste nantais Laurent La Torpille.
De l’Île inventée, trois phénomènes que l’on peut qualifier de merveilleux sont ramenés et incubés dans un laboratoire : l’hybridation botanique, l’archéologie sonore et des microalgues qui créent de l’énergie lorsqu’elles captent des émotions humaines. Chaque élément ramené de l’Île, un grain de sable, une feuille ou une goutte d’eau peut contenir des paysages mémoriels, dévoilés par la présence des visiteurs.
Ça m’intéresse